Rechercher & Coordonnées en bref
Lycée La Salle Maison Blanche - 7 Chemin Summer N°3 97423 - LE GUILLAUME - Téléphone : 02.62.33.88.33
Vous êtes ici :

ARCHIVES

2012-2013

Lycée La Salle Maison Blanche

L’option facultative Arts plastiques

2012-2013

Le 29 juin 2012, par Nanpon Luc

LE DON N’EXISTE PAS. ON NE NAIT PAS DOUÉ, ON LE DEVIENT.

"Le talent, c’est avoir l’envie de faire quelque chose".Jacques Brel.

La diversité des pratiques artistiques contemporaines et leurs rapports multiples à celles issues du passé, la diversité des comportements et des attitudes face à l’art (celles du public, comme celles des artistes), la toujours plus grandissante diversité des moyens d’expressions et de communications artistiques (accentuée par la révolution numérique) ; font que l’on peut affirmer qu’il n’y a pas de prédispositions à l’artistique et que, au vu de ces diversités, chacun peut trouver et développer un mode d’expression qui serait artistique.

Comme pour toutes disciplines, les progrès et la qualité des résultats en arts plastiques sont conditionnées par l’envie et le travail.

PLAN DE LA RUBRIQUE ARTS PLASTIQUES
SUR LE SITE DU LYCÉE MAISON-BLANCHE :

Vous trouverez dans cette rubrique :

- des sujets de Seconde et leur réalisations
- des sujets de Première et leurs réalisations
- des sujets de Terminale et leurs réalisations

OBJECTIFS DE CET ENSEIGNEMENT AU LYCÉE :

- contribuer à la réussite des élèves à l’obtention du baccalauréat.
- donner les moyens aux élèves qui désirent accéder à des études supérieures dans des filières artistiques d’intégrer les structures de leurs choix.
- donner à tous les élèves qui en ont le désir l’opportunité d’apprendre à s’exprimer de manière artistique, de développer leurs savoirs-faire dans des techniques multiples, d’enrichir leur culture artistique, d’analyser et de questionner leur goûts personnels ; l’occasion de se faire plaisir, de se dépasser.

UNE OPTION POUR QUELS ÉLÈVES ?

L’option est accessible à toutes les filières du lycée. A raison de trois heures par semaine, l’enseignement facultatif arts plastiques peut-être suivi indépendamment en seconde, en première ou en terminale.

Ainsi, en fin de seconde, un(e) élève, qui n’aurait pas suivi(e) cet enseignement, a la possibilité d’intégrer l’option en première voir plus tard en terminale. Tout(e) élève reste libre d’arrêter l’option en fin d’année.

Bien évidemment, la formation la plus complète sera celle des élèves qui auront suivis l’option durant trois années. Néanmoins, ce dispositif souple leur permet de faire évoluer leurs choix ou leurs désirs en termes d’enseignement comme d’orientation et un élève qui s’inscrirait pour la seule année de terminale, s’il sait travailler autant que les autres, peut tout à fait obtenir l’excellence en termes de résultats aux oraux du baccalauréat.

PROGRAMME DE L’OPTION FACULTATIVE ARTS PLASTIQUES :

L’option facultative arts plastiques se découpe en trois grands programmes :
- l’œuvre et l’image en seconde (Programme au bulletin officiel, ici).
- la représentation en première (Programme du bulletin officiel, ici).
- la présentation en terminale (Programme du bulletin officiel, ici).

Les axes choisis pour aborder les deux notions de représentation et de présentation seront, au lycée Maison-Blanche, les mêmes que ceux de l’option de détermination, à savoir "l’œuvre et le lieu" en première et "l’œuvre et le corps" en terminales.

L’option facultative arts plastiques se distingue de l’option de détermination en cela qu’elle est spécifiquement dédiée à la pratique, au faire ! Bien qu’elle n’a pas d’horaires réservés à un enseignement de l’histoire des arts, un volet culturel est présent

Programme en seconde :Les élèves vont avoir l’occasion de pratiquer un grand nombre de techniques bi-dimensionnelles (graphismes, design, peinture, photographie et infographie, collage et photomontage, etc) et d’interroger les enjeux de la représentation (réalisme ou écart, expressivité et communication de l’image, statut de l’image). L’enseignement des arts plastiques en seconde au lycée Maison-Blanche est conçu de manière relativement "technique". Les sujets sont cadrés et les moyens plastiques (outils, support, formats) sont imposés. L’objectif est ainsi de donner des bases techniques aux élèves (particulièrement en graphismes, ce qui leur sera nécessaire par la suite et ce qui reste une condition importante pour l’entrée dans la majorité des écoles supérieures en Art) tout en développant leurs capacités à développer une réponse plasticienne personnelle et à l’exprimer à travers une production plastique aboutie. Afin de ne pas surcharger de travail les élèves dans cette année de transition collège/lycée qu’est la seconde, le travail à la maison est peu important.

Programme en première :Les élèves vont poursuivre, développer et enrichir les pratiques vues en seconde en s’interrogeant cette fois sur la représentation de l’espace (réalisme, profondeur, perspective mais aussi planéïté de l’espace pictural et abstraction par exemple). Ils vont par ailleurs commencer à interroger les rapports de l’œuvre à son espace de présentation (notion de terminale) en réalisant, par exemple, des travaux conçus pour des espaces spécifiques. L’enseignement en première se fait plus libre. Si les sujets et consignes sont toujours communs, les contraintes se font plus ouvertes. Les élèves vont devoir exercer un nombre, toujours plus grand, de choix personnels dans leur travail, expliquant de plus en plus à l’écrit et nécessitant un travail à la maison plus important.

Programme en terminale :Les élèves vont s’interroger sur un grand nombre de notions liées au corps telles que l’implication physique de l’artiste dans son travail et son implication intellectuelle (art engagé, féminité et féminisme,...), la prise en compte du spectateur et de son corps (relation que la présentation induit avec le spectateur), corporalité de l’œuvre (son poids, sa taille, son sexe, sa présence) dans le rapport à l’espace. Les élèves interrogent la notion de présentation qui finalise l’acte artistique et ce en expérimentant eux-mêmes accrochages et installations dans le lycée ou dans d’autres lieux. Les élèves, en plus des œuvres liées à chacun de leurs sujets, vont étudier trois œuvres spécifiques.

Pour la rentrée 2012-2013, il s’agit de :

- "L’arbre des voyelles", de Giuseppe Penone en collaboration avec Pascale Cribier, sculpture monumentale installée au jardin des Tuileries, Paris, commande de l’État, DAP, ministère de la Culture, 2000.
- " La parabole du bon Samaritain " , vitrail du XIIIème siècle, cathédrale Saint-Étienne de Bourges.
- La série "Fauna" (faune), 1985-1989, fiction autour d’une pratique photographique, de Joan Fontcuberta. (site de l’artiste : http://www.fontcuberta.com/)

L’enseignement en arts plastiques en terminale tel qu’il est délivré au lycée Maison-Blanche reste contraint par un sujet commun, mais ces sujets sont de plus en plus en plus vastes et ouvert (féminin, spectateur, etc). L’idée étant d’inciter les élèves a avoir une réflexion individuelle mais dans un cadre collectif, ce qui devrait permettre mutualisation et échange. Les techniques et moyens que les élèves utilisent sont entièrement libres. Ils vont avoir ainsi la possibilité de se spécialiser dans le médium de leurs choix, d’affirmer leurs goûts personnels et leurs compétences techniques particulières. Toutes leurs réalisations de l’année vont cependant devoir être liées par une problématique artistique personnelle (la beauté, la mémoire, l’identité de l’artiste dans son œuvre,... par exemple). L’idée n’étant pas de s’enfermer dans un discours répétitif mais d’aborder un champ de questionnement suffisamment vaste et personnel et qu’ils devront faire évoluer toute l’année. Chacun d’entre eux développera une culture artistique personnelle liée à leurs pratiques et travaillera à la maison en ce sens.

UNE ÉPREUVE ORALE AU BACCALAURÉAT :

C’est un oral de 30 minutes qui évalue le travail de l’année de terminale pour l’option facultative arts plastiques. Seuls sont pris en compte les points au dessus de la moyenne. Ces points sont comptés coefficient 2 pour les filières L, S et ES quand il s’agit de la première option, coefficient 1 pour la filière STG.

Contraintes matérielles de l’épreuve :Les élèves apportent dans un carton à dessin, le dossier de leurs réalisations de l’année de terminale réunies en une douzaine de planches. Le format et le statut de ces planches (graphismes, peintures, photographies ou autres...) sont libres à condition que le format des planches ne soit pas inférieur à un demi format raisin. Les élèves ne peuvent apporter de réalisations tridimensionnelles et s’ils ont eu des pratiques de volume durant l’année, ils devront en rendre compte par la photographie. Tout objet en volume ne pourra être apporté que s’il participe d’une stratégie de présentation (suspendre un dossier de photographies aux baleines d’un parasol par exemple). Ces objets devront être réemportés par l’élève à la fin de l’épreuve. Les élèves peuvent apporter des réalisations vidéo à condition d’en apporter une copie numérique (sur CD ou tout autre support) et d’en présenter des extraits imprimés (interdiction de seulement montrer des vidéos sur un ordinateur portable et de repartir sans en laisser une trace imprimée). L’ensemble de leurs planches devra être signé et tamponné par l’établissement.

Déroulement de l’épreuve :Après avoir présenté leur convocation et leur pièce d’identité, les élèves ont 5 minutes pour installer et présenter rapidement leur travail. Durant les 10 premières minutes, ils devront, seul(e), raconter et expliquer à l’oral leurs réalisations de l’année, leur démarche. Les 20 minutes suivantes seront un temps de débat entre le jury et l’élève.

L’évaluation se fait selon 4 grands critères :
- capacité de l’élève à construire une démarche, un projet artistique
- capacité de l’élève à s’exprimer sur son travail, à le décrire et à l’argumenter
- capacité de l’élève à témoigner d’une culture artistique et de sa connaissance des 3 œuvres au programme limitatif
- capacité de l’élève à maîtriser ses moyens plastiques et savoir-faire en vue d’une intention

A la fin de l’épreuve, les élèves rangent, toujours rapidement, leur dossier dans leur carton à dessin qu’ils laisseront sur place. La date de récupération de leur dossier leur sera notifiée le jour même.

Ici, les modalités de l’épreuve telles qu’elles sont définies au Bulletin officiel.

MATERIEL MIS A DISPOSITION DES ELEVES DE L’ENSEIGNEMENT DES ARTS PLASTIQUES AU LYCÉE MAISON-BLANCHE :

La salle est maintenant dotée de 6 postes informatiques et des licences Photoshop, de plus la salle informatique permet d’accueillir un grand nombre d’élève, d’un vidéo projecteur, et d’une documentation spécifique aux arts plastiques. Un « petit coin » musique doté d’une batterie, un clavier permet aux élèves de seconde de s’initié à ces instruments.

Si les élèves ont toujours l’obligation de se doter personnellement d’un matériel de base (voir liste), la réévaluation du budget alloué aux Arts plastiques permet maintenant d’offrir une diversification plus grande des pratiques : photographie numérique, infographie.

Depuis, l’année scolaire 2012-2013, un partenariat a été mis en place avec l‘école des Beaux-Arts de La réunion et Le Kabardock qui accueillent des artistes en résidence.

LISTE DU MATÉRIEL DEMANDÉ AUX ÉLÈVES 

Si le lycée fournit une part importante du matériel utilisé au cours de l’année, il est nécessaire que l’élève possède son propre matériel de base. Les éléments de la liste suivante seront à acheter de nouveau une fois épuisés. Globalement, l’ensemble de ce matériel pourra servir au cours des trois années d’études en option facultative arts plastiques.

- une dizaine de feuilles à dessin, format raisin (50x65cm), 224 grammes
- un carton à dessin pour feuilles format raisin
- 3 brosses têtes plates rectangulaires (0,5 - 1,5 - 3 cm de large)
- un ensemble de crayons gris allant du sec au gras (3H, HB, 9B)
- une gomme blanche
- un carnet de croquis (format libre, papier à dessin le plus blanc possible de préférence)
- un stylo feutre noir
- un cahier TP grand format
- un support amovible multimédia (clé USB, disque dur d’appoint,...)

Il est recommandé d’avoir à disposition une trousse du petit matériel de base (scotch, règle, taille crayons, critérium (mines B de préférence), un feutre noir fin des feutres et crayons de couleurs, règle, marqueurs, vieux pastels...). Cette petite « boite à outils » peut tout à fait être constituée de restes de fournitures plus anciennes (il n’est pas nécessaire d’acheter des feutres par exemple).